Habiter sa mémoire // Caroline Laurin-Beaucage

Description

Année de création : 2016

Durée : 4h

solo, installation

La chorégraphe et danseuse Caroline Laurin-Beaucage transporte son studio de création en extérieur et convie les spectateurs à assister en temps réel à la naissance de son prochain solo. Durant 4 heures, installée dans une boîte transparente sans murs, de 12 x 12 pieds, elle crée une danse qui la replonge au cœur de son parcours d’interprète et tente de faire resurgir toutes les mémoires de son corps.

 

Dans cet espace circonscrit, transparent et ouvert, elle est simultanément en création et en représentation, chaque instant devenant spectacle. La performance/création Habiter sa mémoire se veut un pèlerinage à travers différents lieux afin de créer un contact privilégié entre les spectateurs et l’artiste. Tout au long de la journée, les spectateurs sont invités à s’installer autour de la boîte et être les témoins privilégiés d’une danse en constante évolution sous les effets du temps et de l’environnement.

 

Durant chaque performance, l’interprète capture des pensées intimes sur l’expérience qu’elle vit sous forme de mémos vocaux, tentant de mettre en mot l’unicité de chaque rencontre et chaque performance. Ces mémos vocaux sont compilés après chaque représentation et retravaillés par un concepteur sonore. Lors de chaque performance, les passants ont accès à une bande son qui retrace tout le parcours de la créatrice.

Crédits

Conception, chorégraphie et interprétation - Caroline Laurin-Beaucage | Conception et intégration des technologies - Thomas Payette + HUB Studio | Scénographie - Odile Gamache | Captation sonore et conception sonore - Larsen Lupin |Conseillère artistique - Ginelle Chagnon | Accompagnatrices sur les lieux et coordination - Ginelle Chagnon + Ingrid Vallus | Costumes  - Caroline Laurin-Beaucage |
Direction de production - Hugues Kir

 

Coproduction - Théâtre Hector-Charland
Résidences -  Centre d'art Diane-Dufresne, Circuit-Est centre chorégraphique, Maison pour la danse à Québec

Presse

« Seuls quelques spectateurs dans le quartier Heideblicker y participent. Heidemarie Amelang le fait. Pendant plus d’une heure elle regarde l’artiste. « Les yeux me parlent, tout le geste et les expressions faciales montrent à quel point elle est fascinée par la réalité », décrit la mère dans ses observations. La danseuse dans le cube bouge actuellement très rythmiquement, s’elle agite légèrement et sourit. « Maintenant, elle pense à quelque chose de beau », lit Heidemarie Amelang de cette situation. Ce genre de danse semble avoir un effet apaisant sur le corps, elle veut l’essayer elle-même à la maison. « C’est amusant de la regarder et je ne regrette pas d’être venue ici », résume-t-elle. » Artikel von Birgit Keilbach, Birgit Keilbach, 17 mai 2017.

Contact

nicolas@fove.ca / +1-514-220-1542

melanie@fove.ca

​FÔVE Diffusion est basé à Montréal, Québec, Canada.

  • Fôve diffusion
  • Instagram
Capture d’écran, le 2018-10-29 à 11.52.4