top of page

Les limites infinies de la peau // Caroline Laurin-Beaucage

Description

Année de création : 2023

Durée : 55 minutes

Deux danseurs

Sur scène, deux bassins transparents sont un vivarium pour les deux interprètes. Ces éléments scénographiques, comme deux douches comportant une petite quantité d’eau, deviennent leurs maisons, l’endroit où tout se vit en transparence : des microcosmes où le geste, le son et la lumière s’entremêlent pour dévoiler les corps et leurs affects en toute intimité. Au sens propre comme au figuré, l’intention est de les confiner, de les dépouiller de leur habitat, de leurs habitudes et des rapports convenus, dans un environnement physique aussi unique qu’exigeant. Les limites infinies de la peau propose un voyage au cœur de l’intimité, tant celle que l’on garde pour soi que celle que nous sommes prêts à partager. Quelle est la délimitation entre soi, l’autre et l’environnement ? Est-ce que notre corps peut être un vecteur poreux, au point d’en oublier la frontière de la chair ?

Crédits

Conception et direction artistique - Caroline Laurin-Beaucage | Danseur·ses - Léonie Bélanger et Simon Renaud | Musique - Jean Gaudreau / Larsen Lupin | Vidéo - Robin Pineda Gould | Consultante à la fabrication des décors - Odile Gamache | Collaboratrice à la création - Ginelle Chagnon | Lumières - Sonoyo Nishikawa | Costumes - Dave St-Pierre | Réalisation de la scénographie - GAUFAB | Direction technique et régie - Samuel Thériault | Direction de production - Maurice-G. Du Berger

 

Producteurs / Coproducteurs - Agora de la danse | Production déléguée - Lorganisme

Résidences - ·La petite Place des Arts, Maison de la culture de Pointes-aux-Trembles, Le LAVI (Laboratoire Arts Vivants et Interdisciplinarité), Agora de la danse
Soutiens financiers - Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des arts du Canada

Photos : Robin Pineda Gould

bottom of page