Amélie Rajotte

Créations
AmelieRajotte_LaDisparitionDesChoses_2021_©JustineLatour_web-031.jpg

La disparition des choses (2022)

cre-dit-photo-vanessa-fortin-web.jpg

Blast (2017)

LPDT_AR1.jpg

La possibilité d'une tragédie (2018)

bernard-remix-960x640.jpg

Bernard Remix (2015)

Bio
amelie72dpi.jpg

Amélie Rajotte œuvre comme artiste en danse contemporaine depuis 2006. Elle a signé entre autres les pièces Tenir debout (2009), The Squirrel and the Mirror (2011), Carnaval (2014) et La possibilité d’une tragédie (2019). En parallèle de ses créations, Amélie a collaboré en tant qu’interprète à divers projets de performances, recherches et créations dont ceux de Karine Denault, Sylvain Émard, Lynda Gaudreau, Hélène Langevin, Karina Iraola, Lara Kramer, Brice Noeser, Pierre-Paul Savoie et Jessica Serli. Diplômée du Conservatoire National de Grenoble, elle a également complété au Cefedem de Normandie un Diplôme d’État de professeur en danse contemporaine et une maîtrise en 2017 au Département de danse de l’Université du Québec à Montréal. Amélie est membre co-fondatrice de Lorganisme.

Démarche

Amélie Rajotte a une approche interdisciplinaire marquée par des préoccupations philosophiques et par sa fascination pour les comportements humains. Elle s’intéresse aux archives corporelles et au potentiel plastique du corps en interrelation avec son environnement. Fine observatrice du quotidien, elle élabore ses œuvres autour d’un répertoire de gestes ou d’actions spécifiques qu’elle sort de leur cadre habituel pour les décortiquer et les métaboliser en utilisant la répétition, la multiplication, l’accumulation et la distorsion. Menée par son désir de sublimer le geste le plus banal pour en révéler sa puissance poétique, elle conduit les spectateur·rices dans des univers décalés, dans une forme performative ou plus conventionnelle, qu’ils et elles peuvent investir de leur propre récit.

  • Facebook
  • Instagram